Empathie

2017-05-03T20:32:11-04:00Par |

Il y a toutes les mauvaises nouvelles qui nous arrivent
et elles sont, de plus, de moins en moins objectives.
La quantité de transmetteurs augmente sans cesse.
La qualité des récepteurs, quant à elle, baisse.

L’empathie n’est peut-être pas très à la mode.
On peut même dire, sans trop se tromper, qu’elle s’érode.
Faut-il alors s’avouer vaincu pour autant,
affirmant que cette qualité a fait son temps ?

Elle est peut-être plutôt très d’actualité
pour qui veut bien diminuer la morosité.
Ça peut même être votre différenciation
comme individu ou comme organisation.

Les mauvaises nouvelles

2016-07-28T08:26:16-04:00Par |

Se gaver de mauvaises nouvelles toute la journée
est une attitude complètement délibérée.
Occuper tout son temps à voir que tout va mal
n’est pas ce qu’il faut pour remonter le moral.

Tout semble être axé sur le sensationnalisme,
avec un ton fortement teinté d’alarmisme.
Il faut évidemment se tenir informé.
On le peut, sans constamment se sentir brimé.

Chaque journée comporte une grande multitude de choix.
Vous n’êtes pas obligé d’écouter les mêmes voix.
Il existe bien d’autres façons de voir la vie,
que cette vision formatée qui nous est servie.

Chaque minute compte

2016-04-07T08:13:24-04:00Par |

Afin d’arriver à vos buts, chaque minute compte.
Pourquoi vous arrêter à tout ce qu’on raconte ?
Vous accordez trop d’importance au négatif ?
Ne cherchez pas pourquoi vous n’êtes plus positif.

Vous êtes entièrement responsable de l’attention
que vous devez porter à chaque information.
Si vous croyez qu’il y a trop de mauvaises nouvelles,
demandez-vous si elles sont toujours essentielles.

Soyez conscient qu’à chaque fois que vous maugréez
c’est du temps très précieux pour vous que vous perdez.
Demandez-vous à chaque instant, et chaque seconde,
si vous empirez ou améliorez le monde.

Go to Top